vendredi 13 novembre 2015

Une butte, une balade, un bon repas


En plus d'avoir des goûts musicaux improbables et des addictions avérées au café, au thé, au chocolat, aux cookies (et scones, banana bread, carrot cake, gaufres, zimtschnecken...) , aux crassulas, aux bouquets de fleurs dans ma maison... je me donne régulièrement des défis tout aussi improbables comme celui de trouver des endroits surprenants pour des amis non parisiens mais qui aiment Paris et scrutent tous les lieux un peu hors des circuits via les réseaux sociaux.
Direction la Butte Bergeyre, un tout petit quartier du 19ème arrondissement un peu occulté par la présence imposante et certainement plus connue des touristes du parc des Buttes Chaumont.

La Butte Bergeyre tient son nom de celui d'un jeune soldat, rugbyman prometteur, mort sur le front belge pendant la guerre de 14 à l'âge de 20 ans et à qui fut dédié un stade, disparu depuis lui aussi en 1926 pour être remplacé par le petit village dans lequel nous nous promenons aujourd'hui.
De la petite maison en meulière type années 30 aux constructions plus modernes, le triangle formé par les rues Philippe Hecht, Barrelet de Ricou et Georges Lardennois est un petit havre de paix végétale qui ouvre sur une vue exceptionnelle sur la butte Montmartre et le Sacré Coeur depuis la place et le jardin partagé situés au bout de la rue Georges Lardennois.

Le jardin est ouvert au public mercredi et dimanche, l'occasion de voir également le petit vignoble de 230 pieds de vigne en pinot noir et chardonnay de la butte qui produit bon an mal an de quoi produire 65 litres de vin au chais de Bercy.


La Butte Bergeyre
Pour y aller...
Vous pouvez prendre le métro et vous arrêter à la station Colonel Fabien sur la ligne 2 du métro mais le plus agréable est encore de prendre un petit déjeuner sur le canal St Martin, les adresses de coffeeshop ne manquent pas (pour un breakfast de champion, je vous recommande tout particulièrement Café Smörgas, L'institut de Bonté et Radiodays pour la richesse et la qualité de leur offre autant que pour leur horaire matinal ).
A pieds, il vous suffira de remonter le long du quai de Valmy pour récupérer l'avenue Mathurin Moreau et remonter un petit morceau de l'avenue Simon Bolivar avant de grimper une volée de marches que vous aurez vite oubliées une fois arrivé au jardin partagé de la Butte qui offre une vue exceptionnelle sur le Sacré Coeur.
Même par temps brumeux, vous apprécierez le charme de ce tout petit quartier, calme et très arboré et puis la proximité avec le parc des Buttes Chaumont vous offrira un moment de calme supplémentaire.


Dans et autour du parc des Buttes Chaumont les petites adresses ne manquent pas pour faire une pause café ou déjeuner mais s'il y en a bien une à mettre dans votre carnet, c'est HOBBES.

HOBBES c'est l'adresse qui donne envie d'aller au marché et de se mettre en cuisine parce qu'on y déguste une cuisine végétarienne aussi savoureuse que rassasiante et qu'après y avoir goûté on se sent pousser des cuillères en bois et des couteaux d'office pour refaire la même chose à la maison... bien sûr comme on y arrive pas vraiment et que c'est bien agréable de se poser dans la jolie salle de Hobbes en bonne compagnie, on aura vite fait de reprogrammer un déjeuner, un dîner ou un brunch pour lequel je vous recommande le tofu brouillé (les pancakes et le granola aussi).


HOBBES
hobbes.fr 
31 avenue Simon Bolivar
75020 PARIS
M° Buttes Chaumont ou Pyrénées
mardi et mercredi de 12h à 15h
jeudi et vendredi de 12h à 15h et de 19h30 à 22h 
samedi de 11h à 15h et de 19h30 à 22h
dimanche de 11h à 15h
plat du jour entre 11 et 13€
brunch 19€
pensez à réserver !

vous allez aimer 
tout est fait maison et tous les jours un plat sans gluten est à la carte
tout est bio sans que les prix n'explosent, l'addition reste douce et la satiété réelle ce qui fait de Hobbes un excellent point de chute après balade ou point de départ avant balade
les saveurs et l'originalité des plats avec une carte renouvelée au fil des saisons et du marché
la branche de romarin qui aromatise la carafe d'eau que vous n'avez pas besoin de demander
le café made in Brûlerie de Belleville pour accompagner ou finir votre repas
le sourire de l'équipe, sincère et accueillant, pilier de l'ambiance chaleureuse qui emplit la salle à la décoration simple et lumineuse

vous pouvez me détester
oui c'est bien un peu éloigné des sentiers habituels de centre parisien mais franchement avec la balade et la vue que je vous ai proposées, est-ce que ça ne vaut pas la peine ?
et puis Belleville n'est pas si loin donc République non plus, donc en fait c'est tout près :)
non il n'y a pas de viande et oui vous allez aimer quand même et en redemander, en plus


J'avoue qu'une petite dose de soleil aurait été bien agréable pour les photos autant que pour la balade mais pour cette fin de semaine, Paris avait décidé de rester brumeuse.
Donc allons trouver le soleil dans une tequila avec Mariachi Tequila et une reprise très très improbable de Born to be wild de Steppenwolf

1 commentaire

  1. on a faim :)
    et on t'aime aussi, oui même après avoir écouté Mariachi Tequila ^^
    xoxo
    isa, ben and sarah-lou

    RépondreSupprimer

On Instagram

© nalou's in the air. Made with love by The Dutch Lady Designs.