vendredi 18 septembre 2015

Belleville, my playground love


Paris est une ville qui peut être très présente aux oreilles, une ville tellement bruyante qu'elle peut en paraître agressive, une ville qui peut amplifier les pensées négatives que l'on peut avoir au point de former un étau...
Fermer les yeux, respirer, ouvrir les yeux et soudain voir loin, sans autre limite que l'horizon... se retrouver sur les hauteurs de Belleville, my playground love...

Prendre le métro serait trop rapide,
non,
il faut monter par la rue Oberkampf, flâner un peu et se perdre dans les rues de Ménilmontant ;
s'arrêter un peu pour rêver de cette petite cour ensoleillée où on laisserait son vélo,
monter encore un peu pour réaliser qu'ici Paris n'est plus le bruit permanent mais une petite ville avec parfois du linge aux fenêtres, des voisins qui s'interpellent d'un trottoir à l'autre, un chat qui traverse la rue.
il y aura bien quelques voitures mais ce brouhaha parisien qui peut être si oppressant (et même stressant) a disparu et il sera alors temps de profiter de ce qu'on est venu chercher...
prendre de la hauteur.


Inauguré en 1988, le Parc de Belleville (ou Jardin Belleville - Jules Lacroix) couvre une superficie de 45 000m2 sur la colline de Belleville dans le 20ème arrondissement.
J'aime les escaliers qui dévalent le parc et donnent le vertige que l'on descende ou que l'on monte.
J'aime la cascade et les bassins.
J'aime les chemins bordés de bambous.
J'aime les bancs où l'on peut se poser au calme, juste pour écouter le vent qui laisse filtrer les cris des enfants qui jouent en contre-bas, le bruissement des bambous et celui de l'eau de la cascade.
J'aime la vue sur les toits d'un Paris peut-être moins chic mais plus humain.
J'aime qu'au point culminant de 108 mètres, la terrasse panoramique du parc ouvre ce qui est pour moi la plus belle vue sur Paris.


Et puis il arrive un moment de la balade où je me suis rappelée que je n'avais pas pris de petit déjeuner et malgré le vent toujours très présent, c'est à la terrasse du Panorama Gourmand qu'un espresso et des chouquettes ont été la dose de douceur nécessaire à la journée.


vous allez aimer 
le choix de pains (le pain au maïs est une petite merveille), gateaux de voyage, viennoiseries, tartes salées et sandwiches pour une pause méritée après une longue balade
avec l'automne, la soupe du jour et son morceau de pain sont un bon réconfort à petit prix (3,50€)
les prix très modérés pour une offre de qualité : saveurs, fraicheur et portion généreuse au rendez-vous
l'accueil chaleureux d'Antoine et de son équipe
les tables en terrasse avec les habitués du quartier et cette vue incroyable sur le parc de Belleville et Paris

vous pouvez me détester
pour contenter vos papilles, il va falloir monter et quand vous y serez arrivé, vous n'aurez plus envie de redescendre

Le Panorama Gourmand
10 rue des Envierges
75020 PARIS
M° Belleville, Pyrénées ou Couronnes


et si vous n'avez pas cliqué sur playground love en début de post, vous pouvez vous rattraper en cliquant juste en dessous
Air 
playground love (dans la BO du film Virgin suicides de Sofia Coppola, 2000)

3 commentaires

  1. c'est un peu triste, c'est ton année de plus qui te donne des pensées si noires ? garde courage, t'es plus forte que ça, t'as traversé bien pire qu'une recherche d'emploi !
    bises
    marie-lo

    RépondreSupprimer
  2. Air et playground love... ça te colle tellement à la peau <3
    si je pouvais, je serai à Bali ou peut-être sur une plage de l'île du Prince Edouard, respirer pour tout reprendre, retrouver l'énergie de voir les belles choses...
    plein de bisous ma belle "parisienne"
    isa from nyc

    RépondreSupprimer
  3. J'adore les cafés en haut du parc !!! Et superbes photos! Tu mets vraiment en valeur notre ville/patrimoine!!!!
    Bise

    RépondreSupprimer

On Instagram

© nalou's in the air. Made with love by The Dutch Lady Designs.