mardi 5 mai 2015

La Campagne à Paris et un joli matou gris


Ce matin, le réveil a sonné très tôt et avec le soleil, je me suis dit, c'est un jour pour traîner mes baskets et mes yeux dans Paris et puis en deux petites heures, à grands coups de vent et de nuages, le temps est devenu tout chafouin et moi aussi car se balader et faire des photos sous la pluie à Paris n'est pas exactement mon activité préférée.
A grands coups de vent et de nuages, la pluie est finalement passée et moi je suis partie le nez en l'air pour arpenter les ruelles de cette Campagne à Paris qui sert de hashtag via instagram et twitter pour la moindre cour parisienne végétalisée.

La Campagne à Paris est en fait une petite cité, un îlot pavillonnaire au coeur du 20ème arrondissement de Paris.
Co-fondée en 1907 sous forme de coopérative par un pasteur, Jules Sully Lombard, profondément investi dans l'action sociale et humanitaire, pour permettre à des ouvriers ou travailleurs à revenus modestes d'accéder à des pavillons en tant que propriétaires, elle fut inaugurée en 1926.
Bâtis sur une ancienne carrières de gypse, les pavillons en ont emprunté les pierres.
La coopérative La Campagne à Paris n'imposa pas un architecte et chaque pavillon a été construit en fonction de son propriétaire.
En tout 92 pavillons compose la cité, entrelacés de ruelles, d'escaliers et de petits jardins.

Depuis le haut de la rue de Charonne, je n'ai pas eu de mal à me retrouver dans la rue de Bagnolet que j'ai remontée tranquillement en faisant quelques pauses.


Remonter la rue de Bagnolet, c'est passer l'ancienne voie ferrée de la gare de Charonne, entre des tours modernes repérer la jolie église St Germain de Charonne et son cimetière attenant (c'est d'ailleurs la seule dans Paris intra-muros qui ait cette particularité) et goûter au calme du square Antoine Blondin... si le café de la Flêche d'Or avait été ouvert, je ne serai peut-être pas aller plus loin ;)
J'ai donc poursuivi ma lente remontée de la rue de Bagnolet ; la lenteur dans la progression, c'est un peu l'inconvénient de la fille qui a le nez en l'air et dégaine son appareil photo à la moindre occasion.
Un instant, devant les jolies grilles du Pavillon de l'Ermitage, j'ai pensé y faire une pause mais il mérite son post à lui tout seul pour son histoire, il me faudra donc revenir et il vous faudra patienter (enfin si vous voulez bien revenir me lire).

Arrivée à la station de métro Porte de Bagnolet, j'ai emprunté la rue du Père Prosper Enfantin, commençant ainsi ma rencontre avec la Campagne à Paris par une volée de 40 marches, rejointe par un beau matou gris bien plus agile et athlétique que moi ;)
Disparaissant et re-apparaissant comme le chat d'Alice au Pays des Merveilles, il m'aura finalement accompagnée durant mes deux heures de balade sans jamais se laisser caresser mais surveillant qu'aucun escalier, aucun recoin de la cité ne m'avait échappé.


Avec sa circulation très restreinte pour les voitures, La Campagne à Paris est un vrai havre de calme au coeur du quartier très animé de la porte de Bagnolet.
Les jardins explosent et mes allergies saisonnières avec mais qu'importe, accompagnée de mon guide félin, je pourrai passer des heures à répertorier toutes les variétés de rosiers, clématites, hortensias, glycines, akebia...qui s'accrochent à chaque grille, chaque portail... même si le côté habitat ouvrier est désormais loin des principes fondateurs du lotissement, l'amour du jardin est lui toujours présent.


De la même manière que mon guide à quatre pattes m'a quittée pour partir à la poursuite d'un petit mulot ou d'une souris (c'était petit et gris taupe... paix à son âme car mon compagnon de balade n'a pas mis longtemps à le rattraper),
il est temps aussi que je vous laisse, je réalise la longueur en photo de ce post alors que j'ai déjà fait du tri.

Pour refaire la balade, vous pouvez vous éviter la remontée de la rue de Bagnolet pour emprunter la ligne 3 du métro et vous arrêter à la station Porte de Bagnolet.
De là, vous pouvez commencer votre balade comme moi par la rue Père Prosper Enfantin ou par la rue Géo-Chavez... cela étant quel que soit votre point d'entrée, il vous faudra monter des escaliers... ensuite tournez, retournez, tournez encore, perdez-vous un peu, profitez du charme de la Campagne à Paris.


11 commentaires

  1. voir et revoir Paris encore et encore avec tes yeux :)
    bon bin retourne vite dans le 20ème, Ben et moi voulons tout savoir sur le pavillon de l'ermitage :) Sarah-Lou a adoré le kitty ;)
    xoxo ma douce
    isa from nyc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ^_^ s'il s'était laissé caresser, je crois que j'aurais pu l'emporter avec moi ce joli kitty :)
      je pense bien à vous 3
      plein de bisous

      Supprimer
  2. oh je crois que tu aurais pu mettre encore un peu de photos :)
    c'est beau Paris, tu vas y rester n'est-ce pas ?
    bises
    marie-lo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je réfléchis toujours ;) pour le moment ce sont les employeurs lorrains qui ne veulent pas de moi ;)
      bises

      Supprimer
  3. Fabuleux j'ignorais l'existence d'un tel quartier parisien et j'adore tes photos en effet 😉 encore encore 😊 merci pour cette balade 😉 bisou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai pensé à toi, tant de fleurs, d'arbustes et la joie de les reconnaître grâce à ces années de travail ensemble :)
      il faut que je parte un peu plus à l'ouest vers la cité des fleurs, elle va te plaire aussi :)
      bisous

      Supprimer
  4. Tout simplement génial ce "reportage" ! j'ai adoré les rideaux avec la glycine.
    Merci je ne connaissais pas ce quartier, ça donne, encore plus, envie de vivre à Paris. Et le chat ...vraiment Extra !
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la prochaine fois que tu viens à Paris, tu me gardes 2 heures et on se fait une balade avec un café à emporter :)
      bisous

      Supprimer
  5. Marché conclu ! mais peut-être pourras-tu prévoir plus de deux heures ? ;-) J'ai suivi tes conseils de lecture et ai commencé "Le plus bel endroit du monde est ici" ;-)

    RépondreSupprimer

On Instagram

© nalou's in the air. Made with love by The Dutch Lady Designs.