mardi 14 avril 2015

Premier appel du paradis, it is you ?


and the sun will sings its song,
and the moon will always mellow,
and each days as my life goes on,
it has all been a ruin without you...

ce sont les paroles d'une chanson de Natalie Prass qui s'accordent à mon sens assez bien au roman de Mitch Albom qui m'accompagne depuis deux jours, Premier appel du paradis.

Coldwater, un petite ville un peu isolée au bord du lac Michigan, quelques habitants ont reçu des appels pour le moins étonnant, des appels inespérés de proches chéris mais aussi (voir surtout) terriblement décédés.
Chaque "élu", bien qu'il réagisse différement à ces appels, trouve un bien-être profond à ces échanges qui les rassure sur le sort de leurs proches dans cet ailleurs nommé Paradis mais le miracle ne reste pas longtemps un secret car Katherine Yellin ne peut faire autrement que partager cette heureux évènement survenu dans sa vie lors de la messe qui réunit la petite congrégation de Coldwater chaque semaine.
La machine s'emballe, les médias s'en mêlent... la vie de Coldwater ne sera plus jamais la même.
Certains y croient, d'autres pas.
Certains voudraient y croire ne serait-ce que pour cette chance d'entendre la voix, encore une fois, d'un être tant aimé.
Certains savent déjà que cela ne peut être qu'une supercherie cruelle et tente tout, même le pire, pour le démontrer.
Au milieu de cette "guerre de religion" déclarée, Sully Harding - ancien pilote de l'air tout juste sorti de prison après avoir été condamné pour un accident, veuf et papa d'un petit garçon de 7 ans qui attend désormais un appel de sa maman - décide de mettre fin à ce qu'il estime être un canular.
Il ne trouve pourtant pas la réponse qu'il attend... peut-être parce qu'il n'y a d'autre réponse que de laisser à chacun sa croyance, son espoir.

Vous aimerez si vous avez envie ou besoin d'un "feel good book" qui fait un peu pleurer, un peu sourire, qui se lit vite et qui se referme sur un sourire et l'envie de ne plus jamais voir que les jolies choses de la vie.
Vous n'aimerez pas si vous avez l'impression qu'on cherche à vous "vendre" les bienfaits de la religion (quelle qu'elle soit), vous risqueriez de trouver ce roman un brin agaçant ;)

Je ne crois pas au Paradis ou à un au-delà,
alors je me suis dit qu'un excellent café et une balade sous le soleil de Paris, ça pouvait se rapprocher du paradis et que tout au moins, je devais bien à ceux qui me manquent tant d'en profiter le plus possible.


et puis le son du jour, pour ce lundi plein de soleil, c'était Natalie Prass it is you 
Natalie Prass est auteure-compositrice et chanteuse avec un son mi-country mi-soul, un peu comme si Dusty Springfield avait rencontré Stevie Nicks de Fleetwood Mac.
Ajoutez y une voix un brin "princesse Disney" et vous obtiendrez un album à la fois doux, mélancolique sans être triste, charmeur... ça pourrait même vous donner envie de chanter dans la rue ou dans le métro en souriant aux passants/usagers...ce qui pourrait nous faire du bien...enfin sauf si c'est moi qui chante bien sûr ;)

un petit clic pour s'enchanter les oreilles ? (ou pas)


Premier appel du paradis 
Mitch Albom
éditions Pocket, 7,40€

O Coffeeshop
du lundi au vendredi de 7h30 à 11h30 à
La Conserverie
37 rue du Sentier
75003 PARIS

Natalie Prass
son album eponyme est en vente ou en téléchargement
natalieprassmusic.com 

ps : la photo de cette boutique de la rue de Charonne... je ne peux me lasser de voir chaque matin cette femme aligner avec patience chaque livre, chaque petit objet devant son magasin comme une petite brocante du quotidien

6 commentaires

  1. Merci pour ce conseil de lecture ;-) tout comme les coeurs cabossés !
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La bibliothèque des coeurs cabossés de Katarina Bivald est mon gros coup de coeur de ce mois d'avril :) tu devrais aimer :)
      bises

      Supprimer
  2. Je note sur ma longue liste ! J'ai bien besoin de légereté en ce moment !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. alors ce petit roman tombe pile, il est fait pour être léger ;)

      Supprimer
  3. Le côté mystique ou fantastique de certains romans américains ne nous attire pas vraiment, une balade dans Paris oui !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je comprends ;) c'est pour cela aussi que je suis repartie en balade ;)

      Supprimer

On Instagram

© nalou's in the air. Made with love by The Dutch Lady Designs.