dimanche 24 mars 2013

Waiting for spring { balade gourmande Picpus-Roquette }

même si l'hiver semble se complaire à jouer les prolongations,
ce n'est pas une raison pour ne pas chercher les signes du printemps,
et un des premiers signes du printemps, c'est la brocante vide-grenier qui jalonne l'avenue Philippe-Auguste jusqu'à la place de la Nation.
petit bazar et "kitcheries" en tous genres,
café chaud et petits prix,
mais aussi pièces plus rares pour lesquelles il faut avoir l'oeil...

 
même si, comme à mon habitude, j'ai le nez en l'air et les yeux curieux,
je reste aux aguets d'une jolie tasse à thé,
je m'amuse de la petite mamie qui négocie âprement une paire de chaussures tout aussi improbables que le col en renard - ou en martre... je ne sais trop dire, ce qui est sûr c'est que le col a des pattes...brrrr...- qui orne le col de son manteau,
je souris aux jeunes modeuses qui sont venues avec leurs portants, vives et enthousiastes, elles interpellent les promeneurs, font le show en défilant sur 2m de bout de trottoirs, cherchent sur les autres stands de quoi composer un look fifties...
et pendant ce temps, la petite mamie au col en fourrure repart avec ses chaussures, une bouilloire et un bibi à voilette...et moi j'arrive sur la place de la Nation sans tasse à thé mais avec la ferme décision d'en savoir un peu plus sur le quartier de Picpus...

comme j'ai un sens de l'orientation qui n'est pas déplorable mais juste absent, je prends la place de la Nation dans le mauvais sens et me retrouve avenue du Trône...
un manège, de la musique ...shake, move, let's get crazy... un rayon de soleil timide mais suffisant pour que la terrasse de Chez Prosper me tende les bras et un café et deux tartines plus tard, je prends le chemin de la rue Fabre d'Eglantine.
et dans ce quartier qui a vu les heures les plus sombres de la Révolution avant de renaître avec les constructions hausmanniennes, je tombe en arrêt devant un immeuble de style néo-gothique tout rose.
un immeuble aussi étrange que fascinant par les nombreuses sculptures qui l'ornent et qui sont différentes à chaque encadrement de fenêtre et à chaque étage.

 
pas de plaque,
l'immeuble garde son mystère et sous les yeux un peu mauvais d'un griffon, je presse le pas vers le 35 de la rue de Picpus.
face à un grand garage Renault et coincé entre un chantier et l'hôpital de Rotschild, un portail discret qui abrite le cimetière et la Chapelle de la Paix Notre Dame de Picpus.
j'y reviendrai un autre jour,
pour le moment j'ai besoin de soleil et de printemps,
et je remonte la rue du Faubourg St Antoine et enfin trouve les signes... oui le printemps arrive.

 
 
les terrasses sont de sorties,
les fleurs de cerisier et les boutons de magnolias aussi,
et rue Antoine Vollon, je ne résiste pas à la petite terrasse du Blé Sucré pour savourer une sweet lemon tart face au square Trousseau...
il fait bon vivre à Paris.


des points de repères d'histoire...

au 35 rue de Picpus, le cimetière et la Chapelle de la Paix Notre-Dame de Picpus 
M° Nation ou Bel-Air
un lieu chargé d'histoire et d'émotions car ici en 1794 furent creusées deux fosses communes où ont été enterrés les corps suppliciés de 1306 victimes du régime de la Terreur.
la guillotine était alors érigée sur la place de la Nation et du 14 juin au 27 juillet 1794, pas moins de 50 personnes passaient de vie à trépas après avoir été condamnées en raison de leur statut de noble mais aussi parce que religieux, contestataire... car contrairement à ce que l'on pourrait penser, près de 750 des hommes et femmes enterrés là sont des gens dits "du peuple", dénoncés pour "loyauté au Roi", pour s'être prononcé contre le régime de la Terreur et malheureusement aussi par jalousie, appât du gain...
le calme du lieu est profond, presque lourd.
le cimetière et la chapelle se visitent de 14h à 17h du mardi au dimanche

le 9 rue Fabre d'Eglantine
un immeuble de style néo-gothique qui étonne dans ce quartier hausmannien...
griffons, mascarons, arcs trilobés, chapiteaux foliacés... on s'attend à y trouver une plaque annonçant qu'un alchimiste y consulte !
l'immeuble aurait été construit par un certain Mr Lobbé (ou Lobbe) mais je n'ai pas pu en savoir plus des quelques habitants interrogés (oui, il m'arrive de parler aux gens dans la rue...)... je lance donc un appel car cet immeuble me fascine quelque peu.

le jardin de la fondation Eugène Napoléon 
2 rue de Picpus
75012 PARIS
la fondation fût crée en 1853 par l'impératrice Eugénie en faveur de l'éducation des jeunes filles pauvres.
M° Nation

♡♡ et les adresses gourmandes... ♡♡


Chez Prosper
7 avenue du Trône
75011 PARIS
M° Nation
une brasserie traditionnelle avec une belle terrasse

Blé Sucré
7 rue Antoine Vollon (face au Square Trousseau)
75012 PARIS
M° Ledru-Rollin
Fabrice Le Bourdat et son épouse ont ouvert un espace de haute pâtisserie,
des viennoiseries qui appellent à la grasse matinée le dimanche ou à la redécouverte du goûter avec pain au chocolat (un croissant classé dans les 10 meilleurs de Paris !)
les classiques de la pâtisserie revisités tout en finesse et des créations qui font exploser les papilles de bonheur.
la page Facebook est par ici 
Miss Lunch et le marché d'Aligre ne sont pas loin...

... après ces dégustations, il m'a fallu marcher beaucoup...
et pourtant, la photo ci-dessous est une indice de ma prochaine étape de cette semaine placée sous le signe de la gourmandise...
c'est la nouvelle adresse d'un grand chef...
avez-vous une idée ?

6 commentaires

  1. Eh bien je suis très impatiente de ce prochain billet sur le 40 rue de la roquette alias la chocolaterie d'Alain Ducasse !! Je passe devant tous les jours et je ne m'y suis pas encore arrêtée. ça tombe à pique pour fêter Pâques ;) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est un haut lieu de perdition en ce qui me concerne... il va falloir que je fasse des tours et des détours pour ne pas céder à goûter une nouvelle saveur à chaque fois ^_^

      Supprimer
  2. Je suis sous le charme de la machine à écrire ! Aussi bien l'objet que la photo, je suis amoureuse :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'avoue que j'ai failli craquer mais elle était hélas horriblement chère ;)

      Supprimer
  3. Oh Nalou ! mille pardons ! cette visite je l'ai zapée aussi ! mon quartier ... l'hôpital où je suis née ...Merci pour la page d'histoire. Lafayette est aussi du quartier !
    Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hello :)
      no soucy, j'avais programmé un article par jour et tout est parti groupé #blonde et du coup cela a rendu la lecture difficile
      il faut que je retourne au 35 rue de picpus car il faisait vraiment gris et froid, le gardien qui fait la visite (et qui est adorable autant que passionné) m'a conseillé de revenir pour le 4 juillet :)
      j'ai vu qu'il y avait aussi des parcours avec un historien, dès qu'il fait un peu meilleur, je m'y colle :)
      bisous

      Supprimer

On Instagram

© nalou's in the air. Made with love by The Dutch Lady Designs.