jeudi 23 août 2012

world in my eyes...



Bien que Big persiste à prendre une place prépondérante dans ma tête et dans ma vie, je reste sur mes bonnes résolutions de ne plus lui laisser autant de place.
J'ai enfin admis que nous n'avons pas d'avenir ou tout au moins que si nous en avons un, je suis la seule de nous deux à le voir... ce qui voue donc à l'échec toute relation même amicale.
Je le déplore fortement.
Je ne suis pas très heureuse... et même je crois pouvoir dire que j'en suis assez malheureuse.
A quelques courtes semaines d'un nouvel (et douloureux) anniversaire, il est temps que je me remette en selle, que j'explore le marché de l'amour, que je regarde d'un oeil bienveillant voir envieux la gent masculine...
bref, il est temps que je laisse, vraiment, Big derrière moi, au rayon des jolis souvenirs.


Certes mes premières tentatives pour sortir Big de ma vie ont été des échecs et je dois bien admettre :
que l'art de la séduction est loin, très loin, d'être un art que je maîtrise,
que les sites internet de style 'homme pansement' et autre 'adopte un mec' ne sont peut-être pas la bonne solution pour moi...
et c'est dans un épais brouillard sentimental que j'ai revu David, échec cuisant d'une précédente tentative de mise aux oubliettes de Big.
un quai de gare...
un café...
et le voilà qui revoit "the world in your eyes" ...
je ne m'étendrai pas sur la suite...
s'il y a eu échec une première fois,
il y avait de bonnes raisons à cela... et malheureusement, il y a de bonnes raisons qui ne s'effacent pas, même avec le temps.

Je ne sais pas quel monde David a cru voir dans mes yeux...
mais si vous cliquez ici alors cela devrait ressembler un peu à ça en images comme en son ;)
sur la photo de droite, c'est moi à 2 ans...
surnom : le lémurien
et, déjà, un vide assez abyssal dans le regard...

Nous avons pris chacun un train,
à destination de la même région,
mais pas de la même ville,
deux tgv qui ont quitté Paris sur des voies parallèles,
si nous avions été dans un film, cela aurait pu avoir un effet tragique ou comique, c'est selon.
in the real life, c'était surtout pathétique.




De retour à Paris, je regarde des films pour poulettes, comédies romantiques américaines ou françaises dans lesquelles la ou les héroïnes rencontrent leur prince charmant par hasard tout en lisant des livres aussi déprimants que drôles tel Betty et ses filles de Cathleen Shine.
Betty et ses filles ou les errances et déserrances de Betty, quittée à 75 ans par son mari après 50 ans de mariage et de ses deux filles Annie et Miranda dont les caractères opposés se retrouvent un point commun, les échecs sentimentaux.
Un roman caustique autant que mélancolique.

Peut-être que je ne suis pas aussi prête que je le voudrais ?


10 commentaires

  1. Faut que tu viennes prendre l'air à Kemer avec moi !! Et ne me parle pas de zone rouge, noire ou cramoisis !
    Plein de bisous copine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pour le coup, c'est ma cb qui est en zone cramoisie et peu de chance que mon travail en relève le niveau... c'est la crise :s
      bisous :)

      Supprimer
  2. Je le trouve pas du tout inexpressif, ton regard de petite fille...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :)
      de source familiale, c'est une photo faite à la crèche dans une période où j'étais souvent très inquiète et ne supportais pas la séparation (OMG, 42 ans après "yé n'ai pas changé...")... ou alors c'est le flash de l'appareil photo qui m'a figée... yep ... on va dire que c'est le flash de l'appareil photo ^_^

      Supprimer
  3. Difficile de rencontrer d'autres hommes tant que tu as la tête à ce Monsieur ...
    Comme je l'écris dans mon billet d'hier, parfois, les choses que l'on a désiré très longtemps , arrivent une fois que l'on a fait une croix dessus et qu'on a presque oublié qu'on les souhaitait très fort ..
    Je te conseillerais de penser à autre chose, te consacrer à ton boulot ou plutôt à ta carrière professionnelle , voire tes copines , sortir et tu verras que Mister Big sortira de ta tête sans que tu t'en aperçoives ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ;)
      j'y ai pensé en te lisant... j'ai repris aussi un des billets sur la nécessité d'apprendre à lâcher prise... je commence à y arriver pour le boulot mais Big... Big c'est une autre histoire
      les prochaines semaines et prochains mois vont être décisifs côté boulot, j'imagine que cela va aider

      Supprimer
  4. Sincèrement tu es adorable sur la photo!!
    Ce sont des moments difficiles où on a l'impression qu'on s'en sortira jamais, mais crois moi, un jour tu verras le bout du tunnel et tout ira mieux! Par contre ouvre les yeux et regarde autour de toi car le fait d'avoir un homme dans sa tête ne te rend pas du tout dispo!! Alors observe, regarde et ensuite tu verras bien!!
    Gros bisous♥

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. justement il faut que j'investisse dans des lunettes ... haaa la vieillesse ;)
      j'ai retiré son numéro de mon répertoire blackbery (j'ai une sauvegarde papier !) pour ne pas être tentée ... mais je me surprend à guetter son message... la lose :s
      la rentrée est là ... le boulot, le boulot, le boulot .. et le blog :)
      bisous

      Supprimer
  5. Je crois que dans ces cas-là (je dis je crois parce que moi-même je ne suis pas encore revenue de mon "deuil"), il faut aller à son rythme.
    Trouver l'équilibre entre ne pas refouler sa douleur (sinon elle reviendra de toute façon en différé) et ne pas se complaire dans le passé (au risque de laisser passer de belles occasions).
    Il paraît aussi que, lorsque l'on a du mal à se remettre, c'est parce qu'on reste encore plus attaché(e) à tout ce qu'on aurait pu - je soulignerais bien le "aurait pu" en gras si je pouvais - vivre avec cette personne, encore plus qu'à ce qu'on a vécu dans les faits.

    C'est comme d'abandonner un projet qui nous tenait aux tripes. Peut-être que dans ce cas, le mieux c'est de trouver un autre projet susceptible de nous tenir aux tripes (et pas forcément dans le domaine amoureux), en attendant que le temps fasse son œuvre.

    J'attends moi aussi ce moment où je me réveillerai le matin et où je réaliserai que je n'ai pas eu une pensée pour lui depuis des mois.

    Je te souhaite bon courage et bonne chance en tout cas.

    A bientôt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'avoue, parfois j'aimerais me réveiller amnésique de lui ;)
      je suis d'accord sur la notion de regret sur ce qu'on aurait pu vivre ou faire... parfois je lui en veux avant de réaliser qu'il n'est pas responsable de mes rêves ;)
      bon courage à toi aussi ♥

      Supprimer

On Instagram

© nalou's in the air. Made with love by The Dutch Lady Designs.