dimanche 17 janvier 2016

Quenottes réveille nos terreurs enfantines à Gérardmer


Depuis 1994, le festival du film fantastique de Gerardmer, que certains connaissent encore sous le nom de Fantastic'arts, glace le sang des amateurs de frissons cinématographiques en courts et en longts métrages au coeur de l'hiver et au coeur des Hautes-Vosges.
Il se tient cette année du 27 au 31 janvier sous la présidence de Claude Lelouch pour le jury des longs métrages où sont notamment attendus February d'Osgood Perkins, The Devil's candy de l'australien Sean Byrne, What we become du danois Bo Mikkelsen ou The Witch de Robert Eggers.
Hors compétition, Pay The Ghost et Burying the ex devraient faire le plein de spectateurs.


Le Festival International du Film Fantastique, c'est aussi une sélection de cours métrages à déguster pour découvrir des scénaristes et réalisateurs plus que prometteurs.
Mon coup de coeur pour cette édition 2016 va à Quenottes et ce n'est pas parce qu'il est lorrain et luxembourgeois même si je reconnais que cette précision n'est pas étrangère à mon intérêt particulier ;)

Projet de longue haleine puisque commencé en 2012 sous le nom de code "Douce Nuit" avec une levée de fond via la plate-forme Ulule, Quenottes va mettre nos nerfs à l'épreuve avec le personnage le plus doux et le plus sympathique de notre enfance, la Petite Souris...
Cette Petite Souris qui, en échange d'une quenotte parfois douloureusement perdue et placée sous l'oreiller le soir avant de s'endormir, vient déposer un cadeau pourrait bien n'être qu'un monstrueux tueur psychopathe aussi retors que sanguinaire dès lors qu'on viendrait à mettre du désordre dans ses petites affaires.
C'est ce que vont apprendre Antoine et son fils Théo lors d'une douce et terrible nuit dans la maison de famille dont ils sont venus trier et ranger les biens avant de pouvoir la mettre en vente suite au décès de la mère d'Antoine.


Quenottes 
réalisateur : Pascal Thiébaux et Gil Pinheiro
acteurs : Frédérique Bel, Lionel Abelanski, Matthieu Clément-Lescop
et à la production et à la distribution : Watt Frame, Affreux Sales et Méchants Production

quenottes.douce-nuit.overblog.com pour suivre l'aventure de ce court fantastique
pascalthiebaux.fr pour en savoir plus sur le scénariste et réalisateur :)
un clic ici pour découvrir le teaser via vimeo
et puis un clic par pour s'abonner à la page facebook de Quenottes et suivre l'actualité du court pour le découvrir en salle.

Croisons toutes nos dents pour l'équipe de ce court métrage fantastique qui fait partie de la sélection officielle des courts métrages dont le jury est sous la présidence de Dominique Pinon (vu dans Delicatessen, Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain, Un long dimanche de fiancailles, Dikkenek, Alien la résurrection...).

Toute la programmation du Festival, c'est ici : festival-gerardmer.com 
à suivre également via twitter @Fantastic_arts pour gagner des pass et suivre les dessous du Festival


Comment y aller ?
Gérardmer se trouve au coeur des Hautes-Vosges donc le plus à l'est du département des Vosges et est toute proche de l'Alsace mais aussi de l'Allemagne.
De Paris, il vous faudra partir de la gare de l'Est direction Nancy, Epinal ou Remiremont puis emprunter une liaison par bus à moins de ne louer une voiture.
Le plus simple est de passer par Remiremont qui n'est qu'à 30mn en bus ou voiture contre pas moins de 45mn à 1h d'Epinal et 1h15 à 1h30 depuis Nancy.
voyages-sncf.com 
livo-vosges.fr 

Si vous ne craignez pas un peu de route, un petit tour sur blablacar.fr pour trouver un covoiturage à prix réduit - une moyenne de 30€ le trajet - en notant qu'il faut compter 4 bonnes heures de trajet entre Paris et Epinal, 4h15 à 4h30 entre Paris et Remiremont.

Où se loger ?
Même si les stations de ski des Hautes-Vosges ne sont pas aussi prisées que les stations des Alpes ou des Pyrénées, elles n'en restent pas moins des stations familiales appréciées et au moment du Festival International du Film Fantastique, hôtels et résidences hôtelières sont prises d'assaut.
Quelques adresses :
Les loges du parc, petit hotel de charme 3* de 30 chambres à la fois proche du lac et du centre-ville et une mention spéciale pour les nuits en datcha
Les clés de Gérardmer qui ne disposent que de 5 chambres, un peu éloigné du centre ville donc à réserver si vous avez retenu l'option location de voiture mais qui vous assurent un séjour de rêve
L'hotel des bains, installé depuis 1890 à Gérardmer, cet hôtel familial a vu passer bien des générations de skieurs lorrains, alsaciens et allemands ;) une adresse en centre ville pratique pour les festivaliers
Comme nous sommes maintenant à 15 jours du Festival, le plus simple reste encore de passer par des sites comparatifs tels que Tripadvisor ou Booking.com qui faciliteront votre recherche.
A ne pas négliger, le réseau des Chambres d'Hôtes et une location via Airbnb :)

et pour manger ?
entre gastronomie lorraine et gastronomie alsacienne, vos papilles seront fortement sollicitées et il vous faudra peut-être faire une petite diète ensuite ;)
au programme : tourte, quiche, flammekueche, baeckeoffe, géromé (fromage propre à la vallée de Gérardmer que l'on appelle aussi munster vosgien), tome des Vosges et confiture de brimbelles (myrtilles)...
si vous êtes en voiture, jetez un oeil du côté des fermes-auberges qui sont encore nombreuses.
au centre ville, chez Mémé est une solution à la fois gourmande et à prix très abordable pour une cuisine simple mais généreuse et fait maison.


un petit conseil si vous vous rendez au Festival, si jamais vous veniez à croiser le chemin du Hurleur de Gérardmer, fuyez, ne le regardez pas dans les yeux, ne proposez pas un selfie pour la postérité, vous pourriez le regretter amèrement...

1 commentaire

  1. Pas trop amatrice de ce genre de films mais merci pour la visite de cette belle région ;-) bises

    RépondreSupprimer

On Instagram

© nalou's in the air. Made with love by The Dutch Lady Designs.