dimanche 10 novembre 2013

un dimanche

je suis partie en accrochant un sourire à mes lèvres,
je suis partie en m'assurant que mon appareil photo était bien au chaud dans mon sac toujours trop grand et toujours plus lourd,
je suis partie parce que contre toute attente le ciel était d'un beau bleu sur Paris,
je suis partie et je suis entrée dans le métro,
je me suis assise en mode parisienne, le regard et les pensées au loin,
et puis il est entré,
peu importe à quelle station et quelle ligne,
il est entré et il s'est assis,
il s'est assis pas très loin de mon regard pourtant si loin,
il a dit qu'il était triste, qu'il avait faim,
il a attendu un peu, les mains serrées...
il a attendu un peu et ses mains se sont ouvertes,
je suis partie ce matin en accrochant un sourire à mes lèvres,
je suis rentrée en n'ayant fait que deux photos.


6 commentaires

  1. Tu es partie avec un sourire aux lèvres et tu es rentrée l'humanité au coeur. Bisous Nalou.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est très dur. je voulais reprendre le blog avec plus de légèreté et les prochains posts le seront ;) mais cet homme m'a beaucoup beaucoup touchée... non que tous ceux que je vois dans le métro chaque jour ne me touchent pas mais lui, je ne sais pas...sa tristesse était palpable...et du coup l'envie de glisser les mains pour apporter du réconfort. c'est sans doute un peu gnangnan.
      bisous <3

      Supprimer
  2. très belles ces photos et malheureusement sympyomatique de notre époque...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci.je vais revenir à des sujets plus légers mais parfois mon blog tout rose me semble un peu trop rose ;)

      Supprimer
  3. La vie n'est hélas pas toute rose, alors pourquoi le blog le serait ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu as raison et il est bon de temps en temps de retirer le filtre.

      Supprimer

On Instagram

© nalou's in the air. Made with love by The Dutch Lady Designs.