mardi 26 novembre 2013

amour amour je t'aime tant... { Angélique le film }

je ne suis pas romantique, non.
je suis une grande amoureuse, ce n'est pas la même chose.
je ne suis pas critique ou blogueuse cinéma,
je suis une boule d'émotions, ce n'est pas gagné pour la rédaction.
alors quand je suis invitée à assister à une projection privée de la nouvelle interprétation d'Angélique, Marquise des Anges par le réalisateur Ariel Zeitoun... je bats des mains, j'ai les yeux qui brillent, les lèvres qui s'étirent en sourire.

Angélique, Marquise des Anges...
c'est d'abord des tentatives plus ou moins réussies de voir un film en entier durant les vacances d'été - la première adaptation ayant été faite en 5 volets - ma grand-mère paternelle jugeant cette Angélique un peu trop effrontée pour des yeux de petite fille.
adolescente, une histoire romanesque à souhait qui nourrit les rêves et qui se regarde en gloussant et en mangeant des chamallows avec ma tantine, ma maman, ma grand-mère maternelle, mes amies d'enfance, ma soeur...
et puis enfin adulte, une série de films qui ramène les jolis souvenirs, fait sourire et se déguste comme un macaron à la fleur d'oranger.

Angélique, Marquise des Anges...
Angélique l'insoumise, l'amoureuse, l'aventureuse...
Angélique, femme et louve, prête à tout pour défendre ses choix, ses enfants, son grand amour... Joffrey de Peyrac.
Angélique, jeune aristocrate de province et sans le sou, donnée en mariage par son père contre espèces sonnantes et bien trébuchantes au sombre et mystérieux Joffrey de Peyrac, riche aristocrate toulousain.
Angélique, qui contre toute attente et sans renoncer à son caractère rebelle et libre va tomber follement amoureuse de son mari.
Angélique, femme de tête qui va traverser le règne de Louis XIV, les fastes et les vicissitudes de la cour de Versailles à la recherche de Joffrey qui lui a été enlevé après de sombres complots et rivalités de cour.

Angélique, Marquise des Anges,
un véritable défi pour un réalisateur que de proposer son interprétation près de 50 ans après la sortie du premier opus du réalisateur Bernard Borderie et du culte qu'il a généré.
pas facile pour les spectateurs de la première adaptation de faire l'impasse sur des interprètes quasi mythiques,
pas facile pour les spectateurs 'vierges' de se laisser happer par les aventures et le destin de l'incroyable Angélique tant le synopsis pourrait paraître désuet.
et pourtant,
inutile de vouloir faire le vide pour oublier préjugés, souvenirs ou attentes car très vite, les images, les acteurs, le souffle romanesque vous prennent et près de 120 minutes de film passent comme un éclair.
des acteurs principaux comme des seconds rôles justes,
un scénario qui mêle ce qu'il faut faut d'amour, de frisson, de passion, de surprise, d'émotion, d'humour, de drame et de suspens,
des images somptueuses, même si certains mouvements de caméra ont un peu malmené mes yeux de nouvelle myope (il est vrai que j'étais un peu près de l'écran),
une bande son avec un clin d'oeil à la première adaptation,
tous les ingrédients qui font de cette nouvelle Angélique un joli moment de cinéma.

laissez-vous emporter, retrouvez votre âme d'enfant quand petite fille vous étiez Vénus ou Isabelle de Ferrussac face à Cartouche voleur au grand coeur ou Caroline amoureuse de la Tulipe Noire, aristocrate justicier (pour les garçons, ça marche aussi... j'en connais un ou deux qui se serait bien vu en Belmondo ou en Delon ).
laissez-vous emporter par le souffle des grands films de cape et d'épée,
loin de toute polémique sur c'était mieux avant ou c'est juste bien comme un téléfilm, laissez-vous envahir d'émotions et profitez d'un instant hors du temps... l'Angélique d'Ariel Zeitoun vous l'offre, profitez-en sans réserve, vous ne le regretterez pas !



ANGELIQUE
sortie nationale le 17 décembre
avec Nora Arzeneder, Gérard Lanvin et Tomer Sisley
mais aussi Mathieu Kassovitz, Simon Abkarian, David Kross et Florence Coste
un petit clic sur ce grand A et vous aurez une jolie mise en oeil ;)

vous pouvez aussi profiter des vacances de fin d'année pour découvrir ou redécouvrir Angélique dans le texte avec la série des livres d'Anne et Serge Golon...13 tomes à déguster au chaud avec une tasse de thé brûlant autant que doux comme Vert St Petersbourg de Kusmi Tea ou Marco Polo de Mariage Frères...à moins que vous ne suiviez la sensuelle Angélique avec une tasse de chocolat !

quelques mots d'Ariel Zeitoun, réalisateur passionné venu défendre son Angélique lors d'une soirée privée organisée par les Victoires de la Beauté au Studio Marbeuf puis au Café Kousmichoff.

"Raconter le plaisir que l'on a eu à faire un film est un bonheur infini"

avoir la chance d'oublier son quotidien pendant 2 heures, être emportée par un souffle romanesque, une véritable aventure est un bonheur infini,
merci.



un affectueux merci à la belle Poulette Nela qui a organisé avec les Victoires de la Beauté cette soirée et cette rencontre exceptionnelle.

10 commentaires

  1. haaaan Gérard Lanvin en Joffrey de Peyrac, promets-moi de m'envoyer le blue-ray.. à moins qu'il n'y ait une sortie aux states ?
    xoxo
    isa from nyc
    ps : c'est pas bien de me faire miroiter un film que je ne pourrai pas voir ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bin si vous venez en décembre... le film sort le 17 :) et je lui souhaite de rester plusieurs semaines à l'affiche :)
      pas vu de sortie à NYC mais je me renseigne :)
      <3

      Supprimer
  2. Tout comme toi j'ai pris bcp de plaisir à découvrir cette nouvelle Angélique et du coup, je me suis même offert les dernieres versions livres d'Anne Golon… Je vais me régaler!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. gniiii ça promet de belles soirées d'hiver, je viens de commander sur Amazon ^_^

      Supprimer
  3. Je n'aurai d'yeux que pour Gérard Lanvin !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ^_^ les avis sont partagés mais je reconnais qu'il tient bien le rôle ;)

      Supprimer
  4. Je suis mitigée sur Gérard Lanvin ... mais bon le personnage de Joffrey n'est pas celui qui m'inspire le plus.
    Par contre, je suis curieuse de voir Tomer Sisley en costume d'époque !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tomer Sisley en Philippe de Plessy-Bellieres... est... comment dire ? inspirant ^_^

      Supprimer
  5. D'ailleursune nouvelle édition du livre vient de sortir ! C'est en fait l'édition d'origine qui était devenue introuvable. Les infos sur la page de l'éditeur : https://www.facebook.com/larchipel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci :)
      cela peut être une jolie idée de cadeau de noël :)

      Supprimer

On Instagram

© nalou's in the air. Made with love by The Dutch Lady Designs.