dimanche 28 juillet 2013

un si grand amour, Jacques et Lily May Futrelle {Titanic, l'exposition }

ce 10 avril 1912, lorqu'il embarque avec son épouse Lily May à bord du transatlantique RMS Titanic, Jacques Heath Futrelle vient de fêter ses 37 ans.
il regagne les Etats Unis après une tournée fructueuse des plus grandes maisons d'édition européennes, ses nouvelles policières ont conquis le public et c'est certain le personnage de détective qu'il a créé, le professeur Augustus Van Dusen, est promis à de futurs succès littéraires.
ce 10 avril 1912, lorsqu'il embarque avec son épouse Lily May à bord du transatlantique RMS Titanic, Jacques Heath Futrelle est très certainement un passager de 1ère classe heureux et il prend la pose devant le gymnase pour le photographe Francis Browne.

Francis Browne est irlandais, photographe et se prépare à devenir prêtre.
Son oncle lui a offert un court voyage de Southampton à Queenstown et Francis profite de ces quelques jours sur le nouveau paquebot fleuron de la White Star Line pour photographier les célébrités présentes pour ce voyage inaugural comme les plus humbles immigrants, capter la vie à bord et rentrer ainsi dans l'histoire...
car le RMS Titanic, c'est l'histoire de la démesure, de l'extraordinaire...

 
 
3 ans de chantier pour livrer le plus grand, le plus luxueux et le plus rapide des paquebots jamais construits.
269 mètres de long, 28 mètres de large et 53 mètres de haut, près de 900 membres d'équipage sont nécessaires pour faire vivre ce roi des océans.


Bien qu'il se soit lié d'amitié avec le couple Futrelle, Francis Browne débarque comme prévu à Queenstown le 11 avril, emportant sans le savoir ce qui seront les derniers clichés de centaines de passagers et du RMS Titanic.
Jacques et Lily May poursuivent leur traversée et profite de la vie à bord... salon de lecture, café parisien, promenade et jeu de shuffleboard sur le pont...
les déjeuners sont merveilleux,
les dîners sont exquis,
Jacques observe ce qui pourrait nourrir les prochaines aventures du Professeur Van Dusen, les nouvelles ont plu, il compte bien désormais écrire des romans.

Depuis le départ de Queenstown, les températures n'ont fait que baisser mais chacun à bord est confiant, le RMS Titanic fend l'océan et le Commandant Smith n'est-il pas le meilleur et le plus populaire au monde ?

Pourtant le 14 avril à 23h40, un cri retenti depuis le nid-de-pie à l'avant du paquebot...
le destin du RMS Titanic va bientôt basculer dans la tragédie...

Le commandant Smith a donné l'ordre de diffuser les consignes de sécurité et de regrouper les passagers.
Minuit vient juste de passer,
le nombre de canots de sauvetage est insuffisant,
"les femmes et les enfants d'abord" martèlent les officiers chargés de l'évacuation,
les cris et les larmes, la peur et la résignation ... et puis aussi le courage et les plus belles preuves d'amour...
alors que le dernier canot va être mis à la mer, Jacques presse son épouse bien-aimée...
il lui faut le quitter et tenter sa chance d'être sauve pour poursuivre l'éducation de leurs enfants restés dans leur maison de Scituate (Massachusetts)
il lui faut le quitter car il l'aime plus que tout et sa survie est la seule chose qui fasse sens à cet instant...
Lily May monte dans le canot D, le dernier canot mis à la mer avec une vingtaine de passagers alors qu'il aurait pu en contenir 2 à 3 fois plus... et regarde son mari qui, avec un groupe de gentlemen dont le célèbre John Jacob Astor, va attendre la mort en fumant un dernier cigare.
rentrée aux Etats-Unis, Lily May publiera la dernière nouvelle de Jacques et chaque année le 14 avril  honorera par un bouquet de fleurs jeté à la mer celui qui restera son mari jusqu'à sa mort en 1967.


 

toutes les informations sur l'exposition Titanic sont par ici 

l'exposition se tient à Paris Porte de Versailles jusqu'au 15 septembre et présente une collection d'objets rarement exposés et accompagnés de l'histoire des passagers auxquels ils appartenaient.
le parcours vous mène de la construction du paquebot à son naufrage en s'appuyant sur une galerie de passagers et membres d'équipage (photos, objets et témoignages).
la scénographie et l'ambiance musicale font monter l'émotion et on se surprend à chercher des traces du personnage que l'on incarne car le vrai plus de l'exposition est la remise d'une carte d'embarquement qui va accompagner votre visite jusqu'à la terrible liste des disparus.

j'ai regretté, comme Fifi, que l'exposition soit cependant un brin trop didactique.
alors que chaque visiteur incarne un passager, il manque justement quelques passages de reconstitution filmée de la vie à bord.
Titanic est cependant une belle exposition qu'il serait dommage de manquer si vous êtes à Paris ou avez l'occasion d'y venir.

16 commentaires

  1. j'adore ta façon de raconter l'expo au travers de 'ton' personnage :)
    pas certain que nous puissions revenir mais tu donnes envie de la voir cette expo... et puis aussi de lire les nouvelles de J.H. Futrelle :)
    xoxo
    isa et ben from nyc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai cherché une édition française des nouvelles et j'ai trouvé sur amazon :) je vais passer une partie de l'été à découvrir Jacques !
      bises
      nat

      ps : revenez !!!

      Supprimer
  2. haaa mais ça y est j'ai compris, ce Jacques Futrelle c'est ta carte de passage pour l'expo ! (blonde)
    c'est super d'avoir raconté l'expo avec lui, ça la rend plus vivante :)
    Pierre-Hugues et Clémence ont déjà très envie d'y aller, je crois que je vais programmer un déplacement de ma troupe ;)
    bises
    marie-lo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ;)
      le principe de cette carte d'embarquement est vraiment chouette... la fin est triste mais peut-être a t-elle aussi un peu inspiré celle de Jack et Rose ;)
      ta troupe devrait aimer :)
      bises

      Supprimer
  3. Tu racontes trop bien l'expo :)
    et oui j'aurai bien aimé que celle-ci soit plus immersive avec plus de reconstitution mais c'était quand même une chouette sortie surtout en aussi bonne compagnie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci :)
      j'étais en excellente compagnie et ça m'a inspiré aussi pour raconter l'expo :)
      je vais peut-être bien me refaire le dvd demain moi ;)

      Supprimer
  4. Même si on connait l'histoire, c'est toujours aussi émouvant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est exactement ça :) et c'est là que la carte d'embarquement joue son rôle, tout au long de la visite on cherche des traces de son personnage et on s'y attache ;) même en connaissant déjà le sort de Jacques, je me suis surprise à espérer que je me sois trompée

      Supprimer
  5. Quel talent de narratrice ! on y est, on a le coeur qui flanche ...
    Bravo ! l'expo doit être palpitante, tu as le mérite de me l'avoir fait connaître. Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh merci :) j'ai découvert la vie de Jacques et Lily May Futrelle avec l'expo et j'avais vraiment envie de partager cette émotion.
      c'est une très belle expo, les objets exposés sont exceptionnels

      Supprimer
  6. Belle histoire que tu nous contes là , je t'avoue que j'en avais des frissons en la lisant ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci :) je me suis attachée à Jacques Futrelle, c'est la grande réussite de l'exposition. j'avais les larmes aux yeux quand je suis arrivée devant la liste en fin de parcours

      Supprimer
  7. oh géniale cette expo! je n'en ai meme pas entendu parler! je retiens!
    xxo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :) vraiment elle vaut le coup d'aller jusque porte de versailles :)

      Supprimer
  8. Ah l'histoire de ce couple est tragique mais quelle preuve d'amour !
    Bisous
    Valentine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tragique et tellement belle
      j'attends ma commande des nouvelles de Jacques, je me suis attachée à son histoire :)
      bises

      Supprimer

On Instagram

© nalou's in the air. Made with love by The Dutch Lady Designs.