mercredi 22 mai 2013

le temps d'une parenthèse { Marché aux fleurs et aux oiseaux }


certains soirs, 
quand je pars tard, très tard, de mon bureau, 
j'ai besoin de ne pas rentrer directement chez moi, et ce même si je n'ai qu'une envie c'est me jeter sous ma couette.
ce soir, je suis partie tard, très tard...
avec des soucis et du stress plein la tête, 
alors j'ai changé mon itinéraire et suis descendue 5 stations avant la mienne... 
avec le besoin de marcher pour écraser un à un les soucis...
il pleuvait averse, il faisait froid (sommes-nous vraiment au printemps et presque à l'été ?) et c'est en croisant mon reflet dans une vitrine que j'ai réalisé que les larmes roulaient autant sur mes joues que les gouttes sur mon parapluie, c'est en croisant ces larmes dans une vitrine que je me suis dit qu'il était plus que temps de passer une soirée sur le blog et pas une soirée à travailler encore.

pour autant et pour cette reprise, je ne m'éloigne pas tant que cela de mon travail puisque je vous emmène au marché aux fleurs et aux oiseaux de l'Ile de la Cité.
on s'arrête au métro Cité sur la ligne 4, on hume l'air... le marché aux fleurs et aux oiseaux, c'est une bulle un peu hors du temps.
je ne serai pas bavarde... promis... c'est parti... 
le marché aux fleurs et aux oiseaux de l'Ile de la Cité, c'est un petit poumon de verdure, de couleurs...
ça sent la terre mouillée,
ça sent les tomates vertes et les herbes fraîches,
ça sent la remise de mon grand-père et l'odeur un peu particulière des sachets de graines Vilmorin et des sacs de terreau... peut-être bien aussi les bottes en caoutchouc...
le marché aux fleurs et aux oiseaux de l'Ile de la Cité, c'est un piège à citadins en mal de jardin... mais qu'il est doux de tomber dans ce piège et se charger les bras de petits pots qu'on imagine déjà sur son rebord de balcon.
et puis une fois les bras chargés de couleurs et de senteurs, 
traverser la seine... 
 ...et rencontrer Lucien...
son bric-à-brac de livres anciens, d'occasion, de pièces de monnaie, de cadenas (pour les touristes), de cartes postales, son caractère bougon... et son baise-main pour l'achat d'une carte.
 certains soirs, il est bon de faire "travail buissonnier" et retrouver le plaisir de partager quelques instants.

10 commentaires

  1. Jolie promenade pleine de nostalgie par rapport au printemps avorté !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'avoue qu'un peu de soleil ne nous ferait pas de mal ;)

      Supprimer
  2. Continue de buissonner pour enchanter notre quotidien de tes belles photos.
    Douce journée,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. <3
      j'avais ma fleur de printemps avec moi :)

      Supprimer
  3. Promenade bucolique en plein Paris, ça fait du bien n'est-ce pas ? Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ce jour là, il y avait un peu trop de pollens mais le baise-main de Lucien en valait la peine :)
      bises

      Supprimer
  4. Merci pour ce joli article printanier...
    Courage, quelques larmes et on repart de plus belle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci :)
      j'ai besoin d'une happyness therapy ;)

      Supprimer

On Instagram

© nalou's in the air. Made with love by The Dutch Lady Designs.