jeudi 18 octobre 2012

la mort s'invite à Pemberley

De toutes les romancières anglaises, et si l'on excepte Barbara Cartland - auteur prolifiquement rose qui a éveillé mon adolescence - je crois que Jane Austen est ma préférée.
de Jane Austen, j'aime l'humour un peu grinçant et l'ironie à fleur de page, j'aime la critique sociale à peine masquée derrière les intrigues de la comédie, j'aime ses descriptions de la campagne anglaise, j'aime son féminisme discret mais réel.
Et puis de tous, j'aime le couple formé par Elisabeth Bennet et William Darcy dans Orgueil et Préjugés...
La dernière fois que j'ai relu les aventures d'Elisabeth Bennet et William Darcy, j'ai appris qu'une autre célèbre romancière mais plus connue pour ses redoutables intrigues policières et son héros solitaire et poète, Adam Dalgliesh, avait écrit une suite.
Certes, j'avais lu avec plaisir certains des romans de P.D. James, puisque c'est bien de cette auteure dont il s'agit, mais j'étais un peu perplexe quant à une suite en version énigme policière d'Orgueil et Préjugés... il y a des choses auxquelles il est bon de ne pas toucher, comme pour laisser à chacun la magie de la suite...

et puis j'ai vu le roman,
la couverture,
la quatrième de couverture...
et j'ai craqué, je suis faible face à la perfidie toute albionesque des auteurs anglais, j'ai donc acheté La mort s'invite à Pemberley 


La mort s'invite à Pemberley se déguste comme un short bread à l'heure du thé mais un thé qui serait un peu corsé... peut-être avec une touche de brandy ... à moins que ce ne soit une bonne rasade de pur malt.
On y retrouve Elisabeth Bennet et William Darcy, heureusement mariés et coulant des jours paisibles dans leur vaste domaine de Pemberley dans le Derbyshire... campagne anglaise qui pourrait suinter l'ennui si ne s'y tenait chaque année le bal d'automne... et c'est à la veille de ce bal que la campagne anglaise va quitter l'ambiance 'Austenienne' pour se parer de l'univers de P.D. James car un meurtre épouvantable est commis.
Et avec ce meurtre et l'enquête policière qui en découle, rancoeurs et haines vont faire et refaire surface, la campagne anglaise n'est jamais si paisible que l'on croit !

Je n'ai pas été déçue et malgré des migraines tenaces et un manque de temps certain, j'ai eu du mal à lâcher La mort s'invite à Pemberley.
J'ai aimé que P.D. James reste fidèle aux caractères des personnages crées par Jane Austen et que l'intrigue policière n'occulte pas l'analyse des moeurs de l'Angleterre du début du 19ème siècle.

Si vous n'avez pas lu Orgueil et Préjugés, vous pouvez sans aucun problème lire La mort s'invite à Pemberley... et une fois fait, aucun doute que vous aurez très envie de découvrir l'oeuvre de Jane Austen.
Au-delà du succès promis à ce nouvel opus de P.D. James, c'est donc un magnifique hommage à son aînée.

Bref, une lecture d'automne incontournable !


12 commentaires

  1. Faut que j'arrive à me faufiler jusqu'à ta bibliothèque, tu as tous les livres qui me tapent à l'oeil en ce moment! Celui-ci je l'ai reposé parce que j'ai essayé une fois de lire une suite à un classique du genre, jeunette j'avais lu "Autant en emporte le vent" et puis, il y a eu la suite "Scarlett" qui elle m'a donné envie de vomir... Depuis je m'abstiens mais là, encore une fois tu titllles ma curiosité...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pour tout t'avouer, j'ai hésité longuement car toucher à Orgueil et Préjugés... c'était un peu zone de danger mais je ne regrette pas le craquage. P.D. James excelle dans l'intrigue policière ;)

      Supprimer
  2. So british ! Ambiance et lecture automnale par excellence, en effet :).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. avec le plaid, la cup of tea et la pluie continue, j'y étais :)

      Supprimer
  3. Et voilà, tu as craqué!! Je l'ai fini j'ai été happée moi aussi, mais déçue qu'Elizabeth soit devenue si docile en se mariant!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est le point qui m'a un peu chiffonnée aussi ;) mais je dois reconnaitre que les romans de P.D. James sont plus réussis avec en héros Adam Dalgliesh qu'avec Cordelia Gray... c'est peut-être pour cela que le personnage d'Elizabeth est plus pâle ?
      j'ai adoré quand même ;)

      Supprimer
  4. Je connais assez peu d'auteurs anglais mais en découvre un à chaque fois que je passe sur ton blog ;)
    bon week-end !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'avoue, je suis assez fan de littérature british ;)
      bon dimanche (je réagis avec retard, du coup le week-end est déjà bien avancé!)

      Supprimer
  5. Je le rajoute à ma (longue) liste des livres à lire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ^_^
      je n'en finis plus non plus de rajouter des livres à ma pile quand je fais un tour sur les blogs que je suis. La Peste me bat cependant à plates coutures !
      http://www.leblogdelapeste.com/article-morte-la-bete-lotte-soren-hammer-111384733.html

      Supprimer
  6. Tu me tentes ! De mémoire, je ne pense pas avoir lu un PD James... Là, je suis "plongée" dans les yeux gris de Christian Grey (ce livre sexe me fait mourir... de rire).

    RépondreSupprimer
  7. MDR ! Je viens de voir mon nom :)
    Rohhhhh oui, je suis toujours en train d'ajouter des livres, peut-être me suis-je résignée à accepter que ma PLAL ne maigrisse jamais ?

    RépondreSupprimer

On Instagram

© nalou's in the air. Made with love by The Dutch Lady Designs.