samedi 9 juin 2012

je déprime mais St Germain s'illumine...

j'ai "promis"de parler chiffons, chignon et talons... mais j'ai le coeur lourd  et il m'est difficile de trouver le ton léger qui convient pour parler des affres qui submergent une jeune femme qui est invitée à un mariage.

et puis ce matin, le soleil semble incertain et je me dis qu'avec les longues semaines qui m'attendent encore, pas question de travailler même si je suis en retard, même si j'ai une pression constante, même si c'est chaque jour plus dur de passer la porte du bureau et d'ouvrir ma session de travail...
ce blog pourrait bien ne plus exister, parce que j'ai fait confiance, parce que j'ai manqué de prudence, parce que mes interrogations, mes déboires et mes futiles aventures se sont retrouvées exposées dans ma vie professionnelle et que je ne me sens plus libre de ce que j'écris...

alors c'est parti pour une balade vers St Germain des Prés...
alors c'est parti pour des photos... des photos rien que des photos... saurez-vous trouver laquelle de ces photos est sélectionnée pour mon P52 ?

de pleurs en frimes, Paris déprime, St Germain s'illumine,
se fondre à la foule, dans la ville aux rencontres faciles...
et sortir sur le pont des arts...








je crois que je pourrais facilement adopter cette posture...
si j'habitais un tel endroit face à une telle vue ;)


admirer une fois encore le bâtiment art déco de la Samaritaine,
humer une affiche qui sent bon les années 30... avoir une pensée pour une mamie... les îles d'or, Porquerolles, Hyères...


repartir vers St Germain et croiser des célébrités
Miss Tic et ses pochoirs qui interpellent !


 le soleil a beaucoup joué à cache-cache...


et il est temps de faire une pause...
si jamais d'aventure, je recherche l'aventure
Café Paris Le Flore, où tu me dis ... je t'adore...

16 commentaires

  1. Ben alors ma puce?
    Je t'envoie plein de bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci ♥
      j'ai hâte d'être en vacances et m'extraire un peu d'un travail devenu pesant !

      Supprimer
  2. Malheureusement c'est un risque à prendre lorsque l'on expose même brièvement un petit bout de sa vie privé l'anonymat ne protège pas pour autant et le fait de le partager comme ça était ton cas à un ou des proches laisse aussi une porte ouverte aux confidences soit elle ou non anonyme, désolée pour toi, ne te laisse pas abattre !!!
    Et puis avec tous ces clichés de Paris tu me réconcilies avec la Capitale vers qui je me tourne après pour retrouver ces magnifiques photos !!
    Courage à toi, bise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci ♥
      je ne renie pas ce que j'ai écrit, je n'ai juste jamais pensé que cela serait utilisé pour nuire, on peut avoir passé 40 ans et rester naïve ;)

      Supprimer
  3. Le blues t'inspire de bien jolies photos en tout cas... Je suis comme toi levée à 3 heures du mat pour surfer parce que je flippe et que l'angoisse m'empêche de dormir. J'ai connu ce que tu écris, cette découverte de mes écrits par mon milieu professionnel. Je n'avais pas eu comme toi le courage de rester car on m'avait fait censurer. Depuis, j'ai trouvé une "forme d'équilibre", je parle sans dire, je me montre sans trop m'exposer. Je suis loin de tout dire. Je pense très fort à toi. Plein de bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci ♥
      difficile de trouver l'équilibre :s
      je n'ai enlevé aucun post car ces posts c'est moi. je ne peux plus rien au changement de regard de certains maintenant, les retirer ne changeraient donc rien mais je reste blessée et je n'aime pas ça, je n'aime pas l'amertume que je sens poindre... vivement les vacances :)
      bloguer est quand même une drôle d'aventure !

      Supprimer
  4. Tu n'a rien à renier, c'est toi et tu assumes. Ceux qui commentent en se cachant sont des lâches et ne méritent même pas un post. Tes qualités au travail feront la différence ! Reste que ton "périmètre de sécurité" (termes que j'emploie pour moi ..) doit être sauvegardé. Prends soin de toi. J'espère que ce blog, qui m'a permis de te découvrir un peu, ne disparaîtra pas. Bon dimanche. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. pas envie de l'arrêter non, il faut juste que je trouve un nouvel équilibre, que je passe une zone de turbulences ("PNC aux portes ! fasten your seat belt !" :^^) pour être à nouveau plus légère
      bises

      Supprimer
  5. Bravo de rester fidèle à toi-même et constante même si je me doute bien que cela doit être difficile.
    Quand est-ce que sont les vacances pour que tu prennes un peu de distance? ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. le 23 juillet, je compte les jours comme un prisonnier en cellule ;)
      j'avoue que ce monsieur à sa fenêtre ... grosse pointe d'envie... vilain, pas bien... mais OMG what a fucking place to be !

      Supprimer
  6. S'il y a bien un truc que je redoute, c'est que des personnes de mon boulot connaissent l'adresse de mon blog ... déjà les quelques membres de ma famille et Monsieur, je trouve cela pesant car il y a des sujets que tu ne peux pas aborder ( par ex , le fait que parfois tu as envie de lui tordre le cou à ce Monsieur .. ) .
    Si cela te pése trop , change d'adresse, nous te suivrons ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. j'y ai pensé (et j'y pense encore) mais au fond je suis un peu frondeuse
      si je ne parviens pas à dépasser, c'est la solution que j'adopterai ... c'est assez étrange au fond d'avoir un blog qui permet les échanges les plus intimes et qui est ouvert en mode mondial - enfin pour ceux qui lisent en français ; - tout en ayant la sourde angoisse de voir son identité dévoilée et perdre la liberté qu'offre l'anonymat... je me sens comme quelqu'un qu'on a "outé" (dieu que je déteste cette expression) ... un mauvais moment à passer ?

      Supprimer
  7. Je trouve l'ambiance que tu as rendu par tes photos vraiment exceptionnelle, tellement agréable ! On a l'impression d'y être, de flaner, de respirer et profiter : Un grand merci pour cette balade !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci ♥
      j'essaie de compenser le manque de technique photographique par le regard, ton appréciation me touche beaucoup :)

      Supprimer
  8. Je suis un peu du même genre d'état d'âme en ce moment, hier a été le summum, je me suis d'ailleurs effondrée. Ce matin, cela va mieux. Très légèrement, mais je positive en me disant que peut-être c'est (encore) un nouveau départ (de plus).
    Prends soin de toi. Chaque été, je pars à Hyères, c'est mon havre de paix.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. parfois il y a des hasards qui n'en sont pas, j'ai passé une grande partie de mon enfance et de mon adolescence à Hyères, mes grands-parents paternels y avaient une maison... la rue du portalet, la rue roussillon, la montée vers la villa de noailles, l'almanarre, le port st pierre, le chemin des douaniers, le bateau vers Porquerolles ... la seule pensée de Hyères me remplit d'émotions et me ramène le sourire :)
      prends soin de toi aussi ♥

      Supprimer

On Instagram

© nalou's in the air. Made with love by The Dutch Lady Designs.