mercredi 3 novembre 2010

jour + ... j'aime la vie de chateau...

et cette année, les vitrines de noël du Printemps sur le boulevard Haussmann promettent de répondre aux rêves de toutes les petites princesses qui sommeillent en nous !

du rose, des hellebores, des écussons, des dorures... les premiers signes des décorations de noël d'un des plus grands magasins parisiens me font bouillir d'impatience.... viiiiite je veux que ces vitrines masquées se dévoilent !

je veux la foule,
je veux l'odeur des marrons chauds,
je veux les yeux qui s'écarquillent,
je veux le nez rouge avant d'aller boire un thé bien chaud accompagné d'un macaron,
je veux un joli sapin qui sent bon la forêt,
je veux les fêtes de fin d'année :)

dimanche 31 octobre 2010

jour + peu importe car je suis allée recup'hairer mes cheveux ...


haaaa cette fois c'en est trop, je ne supporte plus mes cheveux ! je suis bien certaine que je ne suis pas la seule à avoir hurler ce cri du coeur féminin (et masculin qui n'ose se l'avouer).  ne plus supporter ses cheveux, c'est partir à la recherche du coiffeur qui va vous ramener à la vie, celui qui va vous comprendre, qui ne va pas vous transformer en ce que vous n'êtes pas, qui ne va pas copier une coupe qui ne vous ira pas, qui ne va pas vous écouter quand vous dites vouloir la même coupe que Sophie Marceau parce que de toute évidence, vous n'êtes pas Sophie Marceau...

mais que faire ? où aller ?
en plein désarroi capillaire, je me souviens d'une conversation avec une collègue de bureau et amie avant son départ pour la Guadeloupe ...  "je passerai te voir, j'ai rendez-vous chez recup'hair" ...
recup'hair, recup'hair... j'ai une tête de recup'hair ?
il semblerait que oui... j'ai un besoin urgent de recup'hairer mes cheveux !
je cherche et je trouve ...
un salon qui n'est pas qu'un salon de coiffure mais aussi une brocante années 50,
des coiffeurs qui ne sont pas que des coiffeurs mais aussi des artistes et une famille,
un bande-son qui associe le meilleur de la soul américaine Motown et du rock des années 50

je trouve le salon qui va me recup'hairer mes cheveux et me réconcilier avec le coiffeur.
merci Julia !

installée dans mon fauteuil de barbier, je patiente sagement ... être blonde cela se mérite :)

Recup'hair
101 rue de charonne
75011 PARIS
la coiffeuse qui m'a sauvée s'appelle Phanie

pour la bande-son... "Motown 50" chez Universal Music
mes préférées ...
my guy, Mary Wells
what's going on, Marvin Gaye







jour + ... est-ce bien la peine de compter ? brocante d'automne ...


c'est l'automne ! plus la peine de se cacher derrière l'été indien... les bruyères s'affichent chez les fleuristes, les feuilles ont pris leurs teintes rouilles et tombent à chaque coup de vent... il pleut... tous les signes sont bien là.
l'automne, c'est aussi les brocantes du dimanche dans Paris et plus particulièrement dans mon quartier du 11ème.





la brocante du dimanche... dès potron minet, arpenter la rue, fureter, s'étonner, sourire au hasard des stands et des rencontres ... l'oeil aux aguets de la bonne affaire ou de l'objet qui rapelle toute son enfance.
ma quête, c'est les tasses à thé anglaises, japonaises, rococo, kitsch... s'il y a des petites fleurs et un liseré doré, c'est pour moi !



pas de tasse à thé aujour'hui mais un compotier ... mais pourquoi acheter un compotier quand on est en quête d'un tasse à thé ? 


parce qu'il est lorrain :)
ce que j'aime dans une matinée d'automne, au détour d'une brocante... retrouver un peu de mon enfance ...














avant de déposer pommes, poires et grenade dans mon compotier chiné, j'adresse une petite prière à qui voudra bien l'entendre ... si vous avez une tasse à thé dépareillée qui vous encombre, je suis là pour l'adopter !

mardi 21 septembre 2010

jour 3... chercher un nouveau moi, c'est aussi s'ouvrir aux autres

les cupcakes 'choc-ovolmatine'...
les cupcakes et moi, c'est l'histoire d'un coup de foudre culinaire.
je ne suis pas douée en cuisine,
non que l'on ait essayé de m'inculquer les bases,
non que je n'aime pas cela,
mais juste que je m'éparpille et s'éparpiller en cuisine finit régulièrement par générer des catastrophes culinaires dont mes proches ont fait les frais, parfois dans la douleur.
les cupcakes, c'est joli, c'est bon et c'est girly... tout pour me plaire à l'oeil et à la bouche.
dans ma quête d'un nouveau moi en paix avec lui-même et à la faveur d'un jeu-concours qui m'a fait gagné un magnifique robot Kenwood, j'ai décidé de me remettre à la cuisine en préparant des cupcakes.

1ers essais encourageants, je me suis donc équipée de poches, de douilles, de petites caissettes en papier et commencé à investir lourdement - je ne sais pas faire les choses à moitié - dans de multiples ingrédients et décors pour varier les recettes.


Aujourd'hui, c'est "choc-ovolmatine" !
Ovomaltine... ce nom me fait frémir les papilles enfantines.
en barre (haaa cette publicité 'ovalmatine, c'est de la dynamite !) ou avec du lait (de soja), c'était ma bonne conscience sucrée... car oui il y a du chocolat, oui il y a du sucre mais il y a du malt et plein de bonnes choses pour que je sois en pleine forme... ce à quoi il m'était régulièrement répondu "peut-être l'es-tu déjà assez, non ?" *
quoiqu'il en soit, j'avais très envie de retrouver ce goût d'enfance et de le partager et plutôt que de rechercher des coachs sportifs, je suis partie à la recherche d'une recette que j'ai trouvée et testée immédiatement.
je ne pense pas que mes voisins aient à s'en plaindre, cela sent très bon dans le couloir et "malteser on the cupcake", ils ont eu droit à une dégustation.

c'est donc ici que les cupcakes 'choc-ovolmatine' viennent aider à mon défi car je ne suis pas du genre à me lier facilement.
je suis polie et souriante si on me parle ou si je croise quelqu'un dans l'escalier de l'immeuble par exemple, mais je ne vais jamais jamais jamais au devant.
aller frapper aux portes des voisins pour dire 'bonjour, je suis votre nouvelle voisine', ce n'est pas mon genre et c'est un vrai problème car même en cas de problème justement, je vais essayer de m'en sortir toute seule... et vous pouvez me croire cela peut générer des problèmes pires encore que celui que vous essayez de résoudre.

donc pour ce soir, les cupcakes 'choc-ovomaltine' m'ont obligée à passer outre mon caractère ... et les papilles de mes voisins en semblent assez contentes.
note pour mon défi, s'ouvrir aux autres permet d'avoir un autre regard sur soi et ce regard peut être positif !




avant de recopier en fin de ce billet la recette des cupcakes 'choc-ovomaltine', j'adresse une prière à qui voudra bien m'écouter : si vous pouviez me faire passer l'irresistible envie de sucré, ma silhouette et moi-même vous en serions très reconnaissantes.







* pour quelque lecteur ou lectrice qui viendrait à se poser la question, non à cette époque je n'étais pas encore en surpoids (quoique) mais peut-être un peu hyperactive.


la recette des cupcakes 'choc-ovomaltine'

les ingrédients pour 12 cupcakes
180g de farine
200g de sucre
60g de poudre d'ovomaltine
125g de beurre en pommade
125ml de lait
1 gousse de vanille

et pour leur décoration (très light bien sûr)
160g de beurre en pommade
220g de sucre glace
30g de poudre d'ovomaltine

Préchauffer votre four à 180°
Tapisser de caissettes en papier (il en existe de très jolies avec des décors !) une plaque de moules à muffins.
Dans un grand bol, déposer la farine, le sucre, la poudre à pâte, la poudre de malt et le sel.
Dans un autre bol, mélanger le beurre fondu, les oeufs et le lait.
Verser les ingrédients liquides dans les ingrédients secs et mélanger doucement.
une fois votre pâte prête, remplir les caissettes (avec une poche à douille c'est plus facile)
Cuire de 20 à 25 minutes ou jusqu’à ce que la pointe d’un couteau en ressorte propre après avoir piqué un cupcake.

pour la décoration (miam)
À l’aide d’un batteur, battre le beurre en crème pendant environ 2 minutes.
Ajouter le sucre à glacer 60g à la fois, en mélangeant bien entre chaque addition.
Ajouter la poudre de malt et bien mélanger.
Avec une poche à douille, faire un petit dôme de crème au beurre et poser une boule de malteser

... miam !

vous êtes conquis par les cupcakes ? vous souhaitez-vous aussi rencontrer vos voisins ?
quelques saines lectures ...
cupcake academy, John Bentham (édition Toquades)
le meilleur des cupcakes, Marie Joly (éditions City)
easy cupcakes by colors (The australian women's weekly)

On Instagram

© nalou's in the air. Made with love by The Dutch Lady Designs.